AccueilMembresGroupesRechercherFAQPortailCalendrierS'enregistrerConnexion



Accueil

Contexte

Présentation

Copyright

Se présenter sur Gharendar est l'étape essentielle, comme dans tous forums RPG qui se respectent. Cela permet de donner vie, de créer un personnage réellement unique et nous permet de savoir à qui nous nous adressons. Vous êtes prêt? Les formulaires se trouvent ici.
Bonne chance pour le remplissage. En cas de questions, n'hésitez pas à user de la F.A.Q. de Mythologia

Bienvenu à , notre dernier recensé!
Design, codage et contexte par Istar Hel'Owen (Seriwyth),Mao Lin (Liu He Jung) et Fenrys & Kira. Ce forum est protégé par la loi de propriété intellectuelle, la copie partielle et/ou totale du fonctionnement du forum, organisation, contexte et codage est donc interdite, les images utilisées appartiennent à leurs auteurs respectifs et pourront être retirées sous simple demande de leur part.
Les textes écrits par les membres leur appartiennent, la copie en est formellement interdite, il en est de même pour les avatars et les signatures.
Si le design du forum vous intéresse, vous pouvez l'utiliser pour vos forum à condition de ne pas vous en attribuer les mérites et de mettre un lien assez visible vers ce forum-ci (par exemple sur la page d'accueil ou dans le footer), si besoin est, contactez Ishtar Hel'Owen pour l'installation


Tojours de bonne humeur, votre staff se fera un grand plaisir de vous renseigner en cas de besoin!
Le règlement concernant les post a été refait pour assurer une meilleure lisibilité, découvrez-le en vous rendant ici.
Une liste des sorts a été crée pour simplifier les combats! Venez la découvrir ici
Nous sommes dans la saison de Yémanja.Depuis maintenant trois mois, la pluie tombe inlassablement sur Mythologia et elle semble totalement échapper au contrôle de la déesse des mers... tout ceci devient de plus en plus étrange...
Soleil
Les personnages prédéfinis... on en a toujours besoin! Ici, vous pourrez découvrir ceux crées par les membres et ceux crées par les administrateurs pour faire évoluer le scénario (PNJs)... pour plus d'information, rendez-vous directement sur la fiche du personnage qui vous intéresse!

Elvir Derwenid

Evènement

Nouveautés

Météo

Prédéfinis

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Missives : 10

Date d'inscription : 13/08/2011
La journée était déjà bien entamée lorsque la reine d'Arkados, suivie de tout son cortège, arriva au milieu des champs de blé. Il n'était pas dans ses habitudes d'y mettre les pieds, aussi, elle avait du demander sa route plusieurs fois avant d'arriver à destination. Elle lança un regard bienveillant aux paysans qui la regardaient, admiratif... mais ce n'était pas pour autant qu'elle allait mettre la main à la patte! Il y avait là bien quelques centaines de personnes, ce n'était pas son labeur qui allait améliorer grand chose... Son Démon Incarnateur, Ishtar, ramassa mollement une motte de blé qu'il mis sur le côté, lui non plus, n'avait pas envie de donner sa contribution aux moissons, mais pour faire bonne impression, il fallait au moins qu'il tente de se montrer actif... ne serait-ce que parce que le peuple de la nation d'Astral était là.

Certes, au départ, leur présence avait quelque peu choquée les paysans, mais au fil des heures, ils s'étaient parfaitement bien intégrés au reste du peuple si bien , qu'on ne les distinguaient que grâce à leur vêtement si particuliers. Le roi de cette peuplade, Ergas Malastès, s'était lui aussi déplacé pour l'occasion, de toute son habituelle fierté, il aida un paysan à lier un tas de blé en gerbe. Certains de ses conseillers auraient bien pu rire en le voyant, lui, grand guerrier sanguinaire, sans crainte ni remord, couper du blé avec les natifs d'Aura... Qu'un seul se prenne à rire, et il lui ferait trancher la tête sur-le-champ.

Au loin résonnait un doux air de clarinette: quelques femmes, profitant d'un rayon de soleil, s'étaient mise à danser, entraînant avec elles les quelques hommes qui voulaient bien entamer une caroles.
Aux rires se mêlaient le chant ds oiseaux: cette journée était magnifique, bien loin des guerres qu'avaient connues le monde jusqu'à présent...


avatar
Guerrier
Missives : 99

Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 25

Statut
PV PV:
503/555  (503/555)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
9981/15440  (9981/15440)
Ishtar s'assit un moment sur une motte de terre, décidément, cette journée semblait être décidée à être la plus longue possible! Il soupira: pourquoi diable avait-il accepté d'accompagner sa royale Incarnatrice à cette maudite fête, lui qui avait paisiblement planifié de dormir jusqu'à ce que le soleil soit à son zénith, le voilà qui devait faucher du blé pour aider les braves gens des champs. Certes, l'intention était louable et n'importe qui, en le voyant s'investir de la sorte, aurait été touché qu'un Démon Incarnateur de son rang prenne la peine de participer au labeur, mais lui ne le voyait pas de cet oeil! S'il n'y avait pas été contraint, il serait tranquillement, dans ses quartiers du château, à dormir ou à s'occuper de choses bien plus importante que la coupe du blé!

_Mais monseigneur Ishtar! Ce vlé est la base même de votre nourriture! lui avait alors murmuré un conseiller lorsqu'il avait pesté contre cette fête.

Il n'avait pas tort d'un côté... de l'autre, il y avait bien des centaines de grouillots au château qui n'avaient rien à faire, il n'avait aucune raison de se déplacer pour cela! Tout de même, il se consola en ce disant que son Incarnatrice devait être tout autant motivée que lui à l'idée de faucher le blé, ou pire: le roi de la grande et futuriste Xalandra aussi était de corvée, bien qu'il ait proposé de très nombreuses fois d'emmener avec lui suffisamment d'engins pour que personne n'ait à travailler, la reine d'Arkados avait aimablement refusée: avec ce bougre, on ne savait quel genre de vaisseau spatiaux ou de moissonneuse-batteuses commandées par des intelligences artificielles il aurait ramené ou pire: Si ce n'était pas, une tentative de déclencher une guerre ou conquérir les plaines de Phélacie. Le démon incarnateur réfléchit un instant... S'il avait su le travail que cela représentait, il aurait très certainement convaincu Ashtaar d'accepter la proposition du roi de la Nation d'Astral!

Il se baissa, ramassa un tas de blé et le passa à un paysan... La journée s'annonçait très très longue...


avatar
Guerrier
Missives : 13

Date d'inscription : 11/07/2011
Quand je fus à cette fête de la moisson, des souvenirs émergèrent. Je me revoyais encore enfant avec ma sœur Lindórie courir dans les champs de blés, pour jouer à cache-cache ou encore essayer d'entrevoir les petits rongeurs des champs. Quant à Aldaron, il regardait autour de lui.
- Mince, il y a le roi Ergas.
- Aldaron, lançais-je, je sais que tu ne le portes pas bien dans ton cœur mais évite d'attaquer. Il y a déjà assez de tension comme ça. Allons plutôt aider ces braves gens. En plus, cela te changera les idées de travailler un peu, toi qui passe ton temps à dormir.
Mon démon incarnateur grogna légèrement mais rendit les armes.
- Allez, au travail!
Ensemble, on aida les paysans à rassembler le blé. Des enfants n'arrêtaient pas de toucher Aldaron, qui ne pouvait s'empêcher de faire le fier pour tenter d’impressionner ces jeunes. Cependant, je me demandais si ma sœur allait venir...

Quand j'eus fini, j’aperçus le démon incarnateur de la Reine, Messire Ishtar Hel'Owen. Avec mon loup, on tracta une charrette dans leur direction.
- Bonjours Messire, déclarais-je à son attention.


Prenez garde messire, ma flèche atteint toujours ma cible...

Code:
[color=green]Eldatoë[/color] [color=white]Aldraron[/color]


avatar
Missives : 76

Date d'inscription : 31/05/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
10/10  (10/10)
Le vent souflais tranquillement la fête était deja commence depuis le debut de la journée que le soleil que nous connaissons avait envoyé c'est première lueur. Tous travaillais et les enfants s'amusais comme a chaque année. Car eux aussi allais travailler plus tard a cette fête. Certain paysan regardais ergas avec peur mais d'autre l'ignorais car il ne voulais pas le déranger peur de mourir de son regard. D,autre travaillais moins vite mais regardais la reine travailler. Certain homme ne compris pourquoi elle était venu mais était fier d'elle car la reine pensais et allais comprendre leur mode de vie et mieux les traiter dans le futur

Kira était sur mon dos assise comme si rien n'était sous ma forme de loup j'étais attaché a une charrette que je trainais tranquillement mais qui devenais de plus en plus lourde car a chaque personne il ajoutais du dure labeur.

- Allez Fenrys tu es capable de prendre plus!!!

Je ne fit que grogner je devais tirer des charges énorme durant le temps qu'elle était assise sur moi. Mais cela ne dérangeais point la fête des moissons était spécial après tout comme si les problèmes du monde n'existait plus et que seul le travaille de passer l'hiver contait. J'arrêtat la charrette et regardais autour de moi même quelque personne important était la même si il n'aimais pas être ici. Je renifla autour de moi. L,odeur de la nature le vent frappa ma fourrure qui me fit un plus grand bien. Soudainement des enfants arriva et sauta dans la charrette. Elle était pleine je devais repartir porter tout ceci. Les cuires qui servait d'attelage se redis et donna un coup les enfants cria de joie et j'avanca petit pas par petit pas. La seule chose que j’espérais était que la journée allais bien ce passer sans accident!!




avatar
Missives : 17

Date d'inscription : 15/04/2011
- Et TADAAAAAAAAAM !!! Vous voyez, je l'ai eue !!!
Les enfants applaudirent cette prestation et allèrent réclamer des pièces à leurs parents pour les donner à la dame. Celle-ci leur fit un immense sourire avant de réajuster sa tenue et de gonfler sa poitrine. Vrenn, son énorme serpent à plume, gonfla sa collerette pour se donner un air plus impressionnant encore. Les rayons du soleil se reflétèrent sur ses écailles vers emeraude et renvoyèrent un éclair de lumière à tous ceux qui se trouvaient présent.
- Et à présent ... plus dangereux encore !
La dame rangea ses multiples couteaux et fit quelques pas de danse, son énorme serpent toujours sur les épaules.
- Qui veut affronter le danger le plus terrible, le plus effrayant, le plus mortel ?Qui veut braver la Mort et s'en vanter derrière ? Hein ? Qui est assez fou pour cela ?
Son serpent à plumes descendit lentement de ses épaules et alla se lover près du ghama de sa maîtresse; avant de s'endormir profondément. Ahrazad alla chercher ses deux autres compagnons, deux petits serpents au poison aussi mortel que virulent : certains disaient même qu'en une demi heure un homme pouvait être tué.
- Ne craignez rien madame !, s'exclama-t-elle en voyant une femme se reculer de quelques pas, inquiète. Ils sont parfaitement dressés et m'obéissent au doigt et à l'oeil !
En vérité ce n'était pas tout-à- fait-vrai : les deux petits serpents aux écailles noires et rouges étaient tout ce qu'il y avait de plus sauvages. Cependant pour une raison que la dame ignorait, les deux reptiles s'étaient pris d'affection pour elle et faisaient effectivement ce qu'elle leur demandait. Ils allaient même, parfois, jusqu'à la protéger en combat. Mais c'était assez rare, le plus souvent ils dormaient ou chassaient dans leur coin.
- Approchez approchez ! Venez voir comment sont constitués deux des plus dangereux serpents de ce monde !
La dame fit donc une démonstration avec ses amis, présentant les caractéristiques générales de ces reptiles, de brèves descriptions et réussit même à faire chasser l'un d'entres eux, pour le plus grand plaisir des spectateurs médusés.
- Et qui désire en avoir un dans ses mains pour un petit instant ?
De nombreuses mains d'enfants se levèrent, de nombreux parents inquiets leur abaissa le bras, ne souhaitant pas voir leurs enfants exposés à ce genre de dangers. Elle sourit et regarda autour d'elle qui pourrait être la personne idéale ... et son regard s'arrêta sur cet homme roux, fauchant les blés avec les autres. Elle admira ses muscles rouler sous sa peau, son visage si agréable à regarder, les quelques gouttes de sueur perler à son front. Il n'y avait pas à dire, Ergas Malastès de Xalandra était un très bel homme.
- Monseigneur Ergas, me ferez-vous l'honneur d'être ma "victime" ?, s'enquit-elle en lui présentant l'un des deux serpents.
Il y avait peu de chances pour qu'il acceptât, après tout c'était un homme de la haute Cour, pas un gens du peuple. Mais aujourd'hui était un jour spécial, suffisamment en tout cas pour que elle, Ahrazad El Kazer, l'un des quatre Assassins Ultimes de sa Ghilde, danseuse et voleuse à ses heures perdues, pût se balader sans cacher ni son tatouage, marque d'appartenance aux Hašišiyun, ni celui montrant qu'elle avait été pirate par le passé. Elle fit un grand sourire à l'adresse du Roi, attendant patiemment sa réponse


Vrenn, Leksig et Therndus:
 

Code:
 [color=#00a060]code couleur Ahrazad El Kaser[/color]


avatar
Druide
Missives : 12

Date d'inscription : 10/11/2011
_Peste et double putréfaction!! lâcha la reine d'Arkados lorsque des racines de blé tombèrent sur sa belle et soyeuse robe blanche.
Elle secoua le tissus avec vigueur et énergie mais le méfait était accompli: une magnifique tâche marron ornait désormais sa robe. Elle pesta pendant encore quelques minutes puis alla enfiler un châle blanc dans la hâte, elle soupira: ne serait-ce que pendant quelques secondes, elle avait l'impression de ne plus être la femme présentable et inébranlable qu'elle avait l'habitude d'être. Un enfant vint courir devant elle, la regarda et commença à sauter de joie:
_Dites, dites, c'est vrai que vous êtes la reine de la ville?
Ashtaar fit la moue: "ça se voyait, non?" . La mère du garçon arriva, l'attrapa par la main et s'excusa auprès de la reine en effectuant quelques révérences:
_Veuillez m'excuser, il n'a pas l'habitude de recontrer des personnes aussi grandes que vous, majestée.
_Ce n'est rien madame, laissez le, il est encore jeune! répondit la jeune femme, en un ravissant sourire.
Soudain, elle sentit quelque chose d'humide lui frotter le bras: encore une motte de terre!?
_S'cusez m'dame! J'ai le coup de faux trop large ! Lâcha rapidement un paysan.
_Ce n'est rien... maugréa-t'elle
Au loin, elle repéra son démon Incarnateur: le travail semblait l'harasser, pourtant, il avait l'habitude de faire bien plus au château... A croire que le grand air ne faisait pas du bien à tout le monde... En détaillant les visages qui l'entouraient, elle en reconnu certains, notamment celui d'Alain Erouta, l'un de ses plus dévoués paladins, ou bien Ergas Malastès... l'un de ses pires ennemis... bien qu'elle commençait sérieusement à regretter de ne pas avoir accepter sa proposition de les aider technologiquement à terminer les moissons, elle avait redouté que ce ne soit un piège pour envahir la plaine mais désormais, elle songeait qu'ils en auraient tous déjà terminé avec ce maudit blé!
Cependant, les choses se passaient bien mieux que ce à quoi la monarque s'était attendue: les habitants se mêlaient les uns aux autres tout naturellement. Certes, certains se regardaient avec méfiance, peur et mépris, mais dans l'ensemble, ils arrivaient tous à coopérer dans une parfaite harmonie... les voir, il semblait qu'il n'eût jamais de guerre entre eux et pourtant, rien qu'en songeant aux dernières batailles , la reine plissa les sourcils: elles avaient été particulièrement violentes, et qui pourrait se douter que derrière chacune de ces personnes qui participaient aux victuailles se dissimulait un dangereux tueurs...?
La reine soupira de nouveau: mieux ne valait pas songer aux choses qui fâchaient, cela risquerait de les faire venir! Le tout était de profiter de cette merveilleuse journée offerte par les Dieux... enfin, comment pouvait-elle profiter sereinement de cette journée maintenant: sa robe et son châle de soie blanche étaient tous deux horriblement tâchés... !


avatar
Missives : 12

Date d'inscription : 04/06/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
55/55  (55/55)
Le roi de la grande Xalandra plissa les sourcils: ce champs de blé... il y avait une faille spatio-temporelle qui ramenait toujours les travailleurs à quelques heures auparavant ou bien la désagréable impression de toujours faucher les même blés venait de lui? Il secoua la teêt: cela allait bien faire quelques heures qu'il était arrivé sur place, à ce moment, un paysan s'était approché de lui et l'avait regardé longuement avant de dire:
_Ah! C'est vous l'mec de l'Astral qui êtes venu avec vos gens?
Il avait vaguement hoché la tête, une main sur son arme, prêt à désatomiser le premier qui faisait un faux pas. Oui, c'était bien lui le "mec d'Astral"... non mais! Il admettait bien volontiers que ces personnes qui vivaient loin de la capitale ne connaissent pas son identité, certes, mais tout de même... un peu de courtoisie ne faisait de mal à personne!
Mais désormais, il était dans ce simple champs, à débroussailler quelques mauvaises herbes, faucher des blés, les lier, en faire des mottes... au départ, il avait trouvé ceci amusant: ce n'était pas une chose qu'il était courant de faire sur Xalandra, mais au bout de quelques heures en plein soleil, il se demandait tout simplement si le champ n'avait pas une fâcheuse tendance à s'agrandir ou si les les blés ne se dédoublaient pas...
_Mais sire! Cette fête est l'occasion de réconcilier le peuple d'Astral et le peuple d'Aura autour d'un but commun: une récolte! Lui avait murmuré l'un de ses conseillers
_Le peuple d'Aura et le peuple d'Astral ne peuvent-ils pas faire comme tout le monde? Se réconcilier autour d'un bon repas ... ou bien d'une danse?
D'autant plus qu'en y réfléchissant, avec quelques intelligences artificielles moissonneuses, ils en auraient déjà terminé, et même qu'ils n'auraient rien eu à faire si ce n'était de se prélasser et discuter de choses et d'autres... Mais la reine 'Arkados avait tout bonnement refusé. D'un côté, il comprenait que l'introduction de technologies nouvelles l'effrayait, de l'autre, il lui en voulait de ne jamais accepter la nouveauté ou de ne pas voir plus loin... qu'une faux et qu'une paire de bras. Il ramassa encore un tas de blé qu'il noua avec l'ide d'un paysan et qu'il mit de côté... et c'était reparti pour un tour!

Il empoigna fermement une faux et commença à s'attaquer à quelques blés en pensant qu'il devrait essayer de négocier une trêve avec le dirigeant des pays de la ville d'Elderia, lorsqu'il entendit une douce voix féminine derrière lui:
_Monseigneur Ergas, me ferez-vous l'honneur d'être ma "victime" ?
La jeune femme qui venait de lui poser cette question était très belle: jeune au teint pâle, fine et l'air dynamique, il ne fut pas surpris de constater que de nombreux paysans avaient arrêté leur labeur pour la regarder. Il en fit de même, hocha lentement la tête et lui sourit brièvement:
_Je suis votre homme madame. Cependant, j'aimerai savoir victime de ...quoi..
Il s'interrompit en voyant les deux animaux verts qui serpentaient le longs de ses doigts. Elle lui tendait l'un d'eux... Il regarda rapidement derrière lui pour voir si la victime n'était pas quelqu'un d'autre du... nom de Ergas ... Il regarda à nouveau le serpent qu'elle lui tendait: il était petit, vert, fin et se faufilait entre les doigts de la jeune femme... Non pas que les serpents l'effrayait, sa nature dragonique l'avait habitué à bien pire au niveau des reptiles de grande taille... justement, de grande taille. Or ce serpent était tout sauf grand.
_Bien.
Il tendit sa main pour laisser le serpent traverser et sourit lorsqu'il sentit le conact froid et légèrement visqueux sur sa main.
_Il n'est pas vénéneux au moins? demanda-t'il à la jeune femme.
Il avait conscience qu'une jeune inconnue n'aurait certainement pas prit le risque de créer un incident diplomatique en passant un serpent vénéneux à un roi , mais il posait cette question car s'il avait bien horreur d'une chose, c'était des animaux vénéneux: il suffisait qu'un animal risque de le piquer, mordre ou tout autre choses étranges que les bêtes de Gharendar étaient capable de faire, pour qu'il en ai tout de suite un peu plus peur... sans doutes une phobie d'enfance, il ne savait pas trop, mais toujours était-il que les choses vénéneuses... n'étaient réellement pas son fort.
... Certainement qu'elle avait dressé le portrait de cet animal quelques minutes plus tôt, il se promit de mieux écouter les choses qui l'entouraient la prochaine fois...





avatar
Guerrier
Missives : 10

Date d'inscription : 13/11/2011
Le jeune homme arriva en courant au lieu de la fête: il n'avais pas trouvé du premier coup d'oeil... pourtant, cela allait bien faire quelques jours qu'il avait repéré l'affiche indiquant la traditionnelle fête des moissons dans la ville d'Arkados, mais il n'avait pas pensé que ce champ allait être si loin! Il avait marché pendant de longues heures, avant de se rendre compte qu'il quittait dangereusement son territoire connu. Zmeì Gorynitch, son démon incarnateur, était sagement resté sur son épaule, et avait admiré les prouesses de son Incarnateur: se perdre dès la sortie de la ville d'Arkados... cela relevait de l'exploit tout de même. Pourtant, Stanislas n'avait pas de mauvaise volonté: bien au contraire! Rencontrer le peuple de la nation d'Astral lui faisait grand plaisir, il avait toujours l'habitude d'en entendre parler durant les guerres, alors les voir dans n contexte de paix... cela sembler relever du miracle! Il avait lu que la reine Ashtaar allait également être là... cela signifiait que toutes les merveilleuses femmes de la cour allaient aussi être présentes... rien que d'imaginer ces charmantes demoiselles, cachées derrière leur éventails de soie, il sourit: cette journée allait être du pur bonheur!

Lorsqu'il arriva, il remarque que beaucoup de personnes étaient déjà présentes dans les champs: des personnes qu'il ne connaissaient pas, d'autre qu'il ne connaissaient que de vue, et d'autres qui avait été ses compagnons de voyages durant quelques quêtes... Dans cette dernière catégorie, il remarqua Alain Erouta, un homme qui suscite toujours son admiration, ou bien la très charmante Ahrazad El'Kazer, qui semblait discuter avec un rouquin qu'il ne connaissait pas... Puis il remarqua la belle Ashtaar, la reine... Elle était ravissante, comme le disait les livres...
_C'est même pas la peine d'espérer! lui lâcha son compagnon.
Stanislas le fusilla du regard et s'installa devant une fourche, fermement décidé à attendre qu'elle se mette à bouger toute seule... Puis il remarqua une jeune paysanne qui commençait à entraîner des personnes à danser... sans se faire prier, il alla la rejoindre, profitant ainsi du point de vue le plus agréable pour regarder discrètement son décolleté... Il n'y avait pas à dire: les femme du pays d'aura étaient ravissantes! Mais celles du pays d'astral semblaient tout autant belles... une fois la danse finies, il s'approcha d'une jeune fille arborant fièrement une armures couverte de symboles étranges et brillants, bien décidé à finir la journée avec elle.
_Madame, je m'appelle Stanislas, je suis un Incarnateur... J'imagine que la tâche de l coupe des blés n'est pas une chose aisée pour une gente demoiselle comme vous! Laissez-moi vous aider...
_Ah bien, avec grand plaisir monseiur Stanislas! lâcha-t'elle en lui remettant sa faux dans les mains, avant de partir ailleurs.
Le jeune homme resta un moment immobile, sa faux en main. Zmeì secoua la tête en signe de désarroi.
_Et bien, j'espère pour moi que tu as autre chose en tête que de vouloir mettre toutes les filles de la fête dans ton lit, sinon, autant dire que la journée va être longue...!


avatar
Missives : 76

Date d'inscription : 31/05/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
10/10  (10/10)
J'arrêta doucement et les enfants fut décu. Mais j'avais besoin de repos meme si il y avait un petit vent le soleil frappais toujours fort dans les plaines et mon pelage allais m'éliminer. Kira s'approcha de moi et frotta ma douce tête et commença a détacher les ganses qui servait d'attele. Un vielle homme qui s'occupais d'organiser les plus jeunes car son expérience était bien plus éleve s'approcha de Kira.

_Vous avez la toute une bête ma chère je n'ai jamais vu dans ma vie de veille homme une créature capable de tirer des charges aussi lourde a lui seul

_Oui je sais Fenrys a une force plutot grande et qui dépasse l'imagination. Et comment vous appele vous?

_Gustave mais tout le monde m'appel Gus. Dans notre jeune temps une bête comme ca aurais été la bienvenue

Je tourna la tête vers kira et la regarda droit dans les yeux. Elle compris dans mon regard que je voulais me reposer. Mais dans mon fort je voulais seulement que Gus arrête de me traiter comme un vulgaire animal domestique ou de travaille.

_ Écouter moi Gus je sais que Fenrys vous intéresse beaucoup mais il ne voudras jamais coopérer avec d'autre personne je ne le controle meme pas moi meme. Il fait ce qu'il a envi de faire et si il pense que cala va m'apprendre de quoi.

_ Mais je ne voulais pas vous offance mais on dirais que vous parlez comme si fenrys était une bête intelligente comme nous ce n,est qu'un vulgaire Loup énorme.....

La dernière ganse venait de tomber a terre et cette remarque m'avais énervé. Je ne compris pourquoi mais je sorti les crocs et jappa un seul coup puissant l'homme tomba a terre je m'avanca et ma tête était tres proche de son visage les crocs sortie et le grognement puissant de la colère. Kira ne perdi pas de temps elle s'approcha de moi et tira sur mon pelage.

_ Arrête tout de suite il ne voulait pas dire ca tu le sais!!!!

Kira avait surement raison. Je recula d'un pas et m"inclina doucement et me retourna et alla du côté de la charrette qui avait de l'ombre et laissa ma masse énorme tombe a terre et ferma les yeux. Kira avait raison personne allais me comprendre. Apres tout ma vrai forme n'était qu'une machine a tuer et je ne voulais que l'utiliser pour protéger la femme la plus importante pour moi. Et de nos jours les loups-garous était souvent mal vu




avatar
Druide
Missives : 9

Date d'inscription : 19/11/2011

Statut
PV PV:
10/10  (10/10)
PM PM:
35/35  (35/35)
EXP EXP:
0/55  (0/55)
Shahenn arriva à la fête en fin de journée, elle le savait: elle avait beaucoup de retard. Néanmoins, elle avait une bonne excuse: toute la journée durant, elle s'était adonné à ses prière habituelles, sauf que pour assurer une fête des moissons sans accrocs, elle avait prié le dieu Ohrmazd avec bien plus de ferveur qu'elle ne le faisait habituellement de plus, sur la route jusqu'aux champs, elle avait croisé quelques ennemis plutôt coriaces qui l'avaient retardé. Non pas qu'elle n'ait pas l'habitude de se faire attaquer par des Ayons, , mais elle ne s'y attendait pas le moins du monde, aussi, prise au dépourvu, elle avait choisi la fuite.

C'est ainsi qu'elle arriva, essoufflée, au lieu de la fête. L'ambiance, elle, semblait installée depuis longtemps: des femmes dansaient et chantaient pendant que d'autres ramassaient et fauchaient les blés. La jeune femme soupira: au moins, tout le monde n'avait pas terminé! Afin de ne pas passer trop aperçue, elle commença à imiter un paysan qui mettait les mottes de blé en place. Sans aucuns soucis, il lui expliqua le fonctionnement. Pendant qu'elle ficelait les brins de pailles, elle repéra plusieurs personnes de la nation d'Astral, très reconnaissables avec leur vêtement des plus étranges. Elle fronça les sourcils à la vue de leur roi puis, son regard se posa sur Fenrys. Aussitôt, elle déposa sa motte de blé pour venir le rejoindre: il semblait être en froid avec quelqu'un...

_Fenrys! Que se passe-t'il? s'écria-t'elle.
Elle continua de le regarder un moment, essayant de comprendre ce qui avait bien pu se passer...


Code:
[color=#30aba5]Shahenn Farzam[/color]


avatar
Missives : 8

Date d'inscription : 16/06/2011
Un Ghama fendit les cieux et atterrit non loin du lieu de moissonnage. Un homme en descendit : les cheveux blancs comme la neige et la peau sombre comme le charbon, il portait un long manteau noir à la coupe très droite, un petit peu étrange. Ses bottes aux renforts métalliques semblaient totalement décalées par rapport aux chaussures des autres habitants. Xalaris Sil Solris, inventeur et Skylandeur, venait de mettre les pieds à terre pour la première fois depuis quelques jours déjà. Et ce n'était pas pour lui plaire : ses bottes très lourdes s'enfoncèrent trop facilement dans la terre meuble et se retrouvèrent rapidement crottées. Le Drow poussa un soupir de résignation, réajusta ses lunettes rouges et observa la scène avec une démotivation fort prononcée : allait-il vraiment falloir s'abaisser à faire comme tous ces gens ? Comme tous ces terriens, qui ne levaient les yeux au ciel que pour prier ? Et puis il avait bien d'autres choses à faire que de ramasser du blé ! Les améliorations de Noril, son Ghama, attendaient encore un petit peu trop longtemps au goût du Skylandeur ...
Il se baissa, ramassa quelques brins de blés avec la motivation de celui qui goûte un plat à l'odeur peu alléchante et les lia ensemble. Puis il soupira et s'interrogea : quel était l'intérêt de tout faire à la main ? Sa Majesté Ergas Malastès avait pourtant bien proposé à la Reine Asthaar de lui prêter main-forte avec des machines efficaces ... Mais non. Cette obsédée de la tradition, et fanatique du Passé avait refusé. Et du coup voilà qu'ils se retrouvaient tous à devoir jouer les moissonneurs, alors que dans ce champ, il ne devait pas y avoir plus de trente véritables paysans pour ... au moins deux cents personnes ?
Bon, certes, il y avait aussi le "plaisir d'être ensemble, de se donner la main pour effectuer une tâche vitale à la population mondiale, et puis cela permettait de mettre un terme définitif à toutes les inimités entre les deux peuples d'Astral et d'Aura" ... Sauf que voilà : il demeurait un Drow d'une part, et maîtrisant l'Astral d'autre part. Quoique maîtriser était un peu vite dit : tout au plus s'il savait manier un filament de cette énergie ... Non lui, en combat, ce qu'il préférait était son petit pistolet à positron : une arme facile à manier, certes pas très très puissante, mais ses petits revenus ne lui permettaient pas d'avoir mieux pour le moment. Hé oui, on pouvait être inventeur et fort pauvre ...

Xalaris se laissa tomber sur le sol et soupira, avant d'entendre quelques cris et des montées de voix : apparemment il y avait à proximité de lui une dispute ... Résigné à ce qu'on ne le laissât définitivement pas en paix, le Drow se rapprocha de la source de ce vacarme et fut surpris de découvrir un loup montée par une jeune femme, et une autre qui arrivait en courant. Il y avait également un homme qui paraissait gêné par la tournure des évènements ... Xalaris se détourna de ces gens et poursuivit son exploration des lieux, bien infructueuse jusqu'à présent.
Finalement il soupira et, déjà las et s'ennuyant ferme, il se demanda pourquoi rien ne pouvait arriver dans une journée aussi tristement banale.


Inventeur génial, Skylander ultra rapide et ... et ... et fauché :(
Code:
[color=#8c00ff]Couleur de dialogue de Xalaris[/color]


avatar
Guerrier
Missives : 13

Date d'inscription : 11/07/2011
Même si certaines personnes, comme cet homme qui venait à peine d'arriver, avaient l'air de s'ennuyer, tout le monde s'amusait. Une femme avait eu le courage de demander à Ergas de l'aider dans un des ses tours avec ses serpents. Personnellement, ils m'effraient plus qu'autre chose. Quant à Aldaron, il avait pour mission de porter des enfants et leur faire un tour de la fête. Je rigolais de le voir sauter dans tous les sens.
- Pour une fois que tu fais du sport, lui lançais-je.
- Hé mais...
Je le laissais à ses occupations et je filais aider un paysan. Plus tard, je vis un jeune homme avec un drôle démon incarnateur à coté de lui. Comment il s'appelle déjà... Stanislas, quelque chose comme ça. Une femme lui remit une faux et partit ailleurs. Le voyant immobile pendant un moment, j'allais dans sa direction.
- Bonjour Monsieur, auriez-vous besoin d'aide?


Prenez garde messire, ma flèche atteint toujours ma cible...

Code:
[color=green]Eldatoë[/color] [color=white]Aldraron[/color]


avatar
Guerrier
Missives : 10

Date d'inscription : 13/11/2011
Stanislas regarda le foin se trouvant devant lui, l'air dépité: le soleil avait beau commencer à tomber, la tâche n'en n'était pas moins difficile. Ces quelques minutes d'effort lui valurent d'être en sueur... Son compagnon avait beau lui répéter que cela était dû au fait que le jeune homme ne soit pas suffisamment sportif, Stanislas ne l'entendait pas de cette oreille! S'il avait du mal à transporter ces mottes de foin, c'est simplement parce qu'elles étaient lourdes!
Mais il y avait autre chose qui le minait quelque peu: depuis qu'il était arrivé, il avait tenté de charmer quelques filles mais aucune ne semblait réellement prêter attention à son charme. toutes finissaient à un moment ou un autre par lui tourner le dos pour des raisons diverses et variées: un mari juste à côté, une gifle, un geste un peu trop déplacé... bref. Il était là depuis deux heures et devait se rendre à l'évidence: son charme n'opérait pas parmi ces paysannes et ces filles de l'Astral, qui à ses belles paroles préféraient regarder les épées et les fusils de leur compagnons de travail!
Cependant, dans son malheur, il avait bien réussi à se faire quelques amis, comme ce paysan qui lui souriait souvent lorsqu'il passait, ou bien cet homme étrange qui n'arrêtait pas de lui faire des clins d'oeil aguicheur... Lui qui cherchait à attirer les regards de la ravissante danseuse aux serpent se retrouvait observé par les paysans pervers!

_Ah ben ça, à force de faire ton beau, il fallait t'y attendre! lâcha son chat d'un ton moralisateur.
__Oui, mais avoue que c'est tout de même incroyable que toutes les filles du champ soient en couple, lesbiennes, prêtresses, prudes ou bien intéressées uniquement par le combat!
_Bonjour Monsieur, auriez-vous besoin d'aide?

Le jeune homme sursauta et en fit tomber sa fourche sur son pied. Il se massa longuement le membre endolorit avant de regarder l'origine de cette voix si douce: une jeune femme. Une jeune femme qu'il n'avait étrangement pas remarqué plus tôt, mais qui possédait un charme discret qui lui plaisait énormément. Son air juvénile et son teint pâle sans imperfections semblaient tout droit sortis de son imagination.
Il resta un moment, figé, avant de ne reprendre ses esprits:
_B-bonjour! lâcha-t'il brusquement
Son démon incarnateur secoua la tête et soupira:
_Elle t'a posé une question je crois... voilà! Une fille arrive et le voilà qui perd ses moyens... Je m'appelle Zmeì Gorynitch, mais vous pouvez simplement m'appeler Zmeì si vous le souhaitez!
Le chat accompagna sa phrase d'un clignement des yeux respectueux. Son incarnateur vira au rouge écarlate avant de reprendre:
_Heu... oui, je veux bien que vous m'aidiez! Merci beaucoup pour votre proposition!

Une fille! Une vraie fille venait de lui adresser la parole! Cette journée allait peut être être plus intéressante tout d'un coup...


avatar
Guerrier
Missives : 13

Date d'inscription : 11/07/2011
Ce jeune homme était plutôt charmant. Son démon incarnateur, Zmei était tout aussi mignon. Je rigolais légèrement en voyant son incarnateur rougir.
- Heu... oui, je veux bien que vous m'aidiez! Merci beaucoup pour votre proposition!
- De rien! Je m'appelle Eldatoë Kementari. Mon démon est là-bas, déclarais-je en montrant mon loup jouer avec des bambins, il s'appelle Aldaron.
Je regardais à nouveau le jeune homme et, en souriant, je lui demandais:
- Vous coupez et je ramasse?
Mais, impatiente, je m'exécutais aussitôt. De temps en temps, je lançais des regards vers Aldaron. Cette fois, il arriva avec une petite charette et me déclara:
- Je viens vous aider. Qui sont ces personnes?

Mais je m'arrêtais aussitôt. Quelle impolie je suis!
- Monsieur, quel est votre nom?
Je rougissais de honte. Il a dû me trouver un peu incorrecte...


Prenez garde messire, ma flèche atteint toujours ma cible...

Code:
[color=green]Eldatoë[/color] [color=white]Aldraron[/color]


avatar
Missives : 6

Date d'inscription : 15/11/2011
Age : 25

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
10/10  (10/10)
J'humais avec délices les parfums enivrants des environts, ma fièle Zora à mes cotés. C'est alors que j'avisais une fille dont l'allure, l'apparence me furent immediatement familiers... je me revoyais à l'age de douze ans, la main d'Eldatoé dans la mienne, à lui montrer tout ce qu'il y avait à voir... ma mère savait que j'adorais le marché, et c'était toujours moi qui y allait. Je reconnaissais certains marchands, et leur faisait quelques sourires polis. Mais mon esprit était ailleurs.
Lin', ça ne va pas? fit Zora, inquiète. Tu ne dis rien depuis un moment... Je baissais les yeux vers ma fidèle compagne, son museau frétillant. Ses grands yeux bleus brillaient d'intelligence. Elle savait toujours quand j'étais préoccupée ou ailleurs. Mais difficile de ne pas le savoir avec le lien télépathique que nous partagions... je lui caressai la tête.
Si, si... assurais-je. Mais cette fille, là-bas, me rapelle ma soeur, Eldatoe... je t'en ai parlé. Je me demandais juste si... c'était elle.
Oh, ça oui, tu m'en a parlé, sourit ma renarde. Tellement, même que j'ai l'imporession de la connaître, même si je ne l'ai jamais vu. Et c'est vrai qu'elle ressemble à la description que tu m'a faite... admit-elle en regardant à son tour. Mais tu sais, rien ne nous dit que c'est elle... cela fait plusieurs années, elle a surement grandi, changé... elle a peut-être quitté la région, qui sait... et rien ne dit qu'elle te reconnaitra... tu aura changé, aussi...
Eh bien, allons en avoir le coeur net, alors! lançais-je.
Lin, attends! fit Zora en courant à ma suite.


Se battre pour ce que l'on croit est le plus juste des combats, encore faut-il croire en quelque chose qui vaille la peine de se battre.

avatar
Missives : 17

Date d'inscription : 15/04/2011
La journée se déroulait et, après son numéro public avec la participation du Roi de Xalandra lui-même, Ahrazad retourna auprès de son serpent géant et de son ghama, et se laissa tomber sur le sol en terre meuble, fatiguée : elle en avait juste assez de voir tout ce monde rire et chanter, de façon aussi ... artificielle ! Car c'était cela, oui : un ramassis d'artifices et de faussetés, de sourires par devant et d'injures par derrière. La dame soupira alors que ses deux petits serpents allèrent se mettre à la place prévue à cet effet sur son ghama. C'était une journée bien étrange, et la danseuse aurait bien aimé en voir la fin ... seulement il ne fallait pas trop y compter ; le temps semblait s'étirer à l'infini, offrant bien peu de chances à la jeune femme d'en voir le bout. Ainsi elle se força à observer toutes ces personnes présentes, du paysan au roi en passant par tous les statuts sociaux, tous les corps de métiers ... et surtout toutes les races. C'était peut-être le point positif de toute cette histoire en vérité : il y avait presque toutes les races représentées, si ce n'était toutes, et personne ne se serait amusé à agresser quelqu'un parce qu'il était de telle ou telle race.
En temps normal Ahrazad n'y aurait pas prêté plus d'attention : elle était une danseuse et une assassin : elle vivait donc aux dépends des autres ... et de tous les autres ; qu'importât la race de celui ou celle qui la payait, pourvu qu'il la payât bien, fût-ce pour la danse ou pour un assassinat !

La jeune femme joua de nouveau avec ses couteaux, trouvant le temps définitivement long. Elle remarqua rapidement un skylandeur Drow qui venait d'arriver, un jeune homme qui se fit accoster par une demoiselle. Une autre en compagnie d'un loup, alors qu'une jeune fille montée sur un autre loup tentait d'expliquer quelque chose à quelqu'un. Les Incarnateurs et leurs Démons ... cela aussi était quelque chose d'étrange. Apparemment tous les scientifiques s'étaient penchés sur la question, mais aucun n'avait su apporter de réponse. La jeune femme haussa les épaules et sourit, songeant que les Dieux devaient avoir bien joué leur coup ... pour peu qu'ils fussent réellement impliqués dans tout ceci !


Vrenn, Leksig et Therndus:
 

Code:
 [color=#00a060]code couleur Ahrazad El Kaser[/color]


avatar
Missives : 12

Date d'inscription : 04/06/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
55/55  (55/55)
Le roi avait avait eu entre ses mains des serpents vénéneux... ça, c'était fait. Étrangement, il s'était attendu à se mettre à partir en courant mais finalement, il s'était contenté de resté figé en attendant que le numéro soit fini. Il soupira: cette journée était bien longue, même le fait de voir toutes les races réunies ne l’occupait pas plus que cela, et les quelques paysans qui ne le fuyaient pas le regardaient comme s'il était un Ayon destructeur... Il n'était pas réputé pour être un saint homme, cela était sûr, mais de là à le considérer comme une ordure de la pire espèce, il y avait une marge qui devait être prise en compte.
Sentant l'ennui le gagner, il se mit à observer avec plus d'attention les personnes qui l'entouraient: il y avait cet homme étrange qu'il avait vu se faire rabrouer par presque toutes les filles présentes dans le champ et qui se faisait maintenant accoster par une jeune demoiselle, cette femme qui dansaient avec ses serpents et qui semblait maintenant perdue dans ses pensées, mais aussi cette femme, montée sur un loup, devant un paysan qui semblait avoir quelques problèmes... Il secoua la tête: après tout, si les gens n'rrivaient pa à se mettre d'accord, ce n'était pas son problème.

L soleil commençait à disparaître au delà des plaines, la fraîcheur du soir arrivait petit à petit. Les paysans commençaient à déposer leur fourches et envisager de manger... L'idée n'était pas mauvaise, mais manger avec tout ce petit monde autour de la même table, cela allait encore relever du défi.
_"A taaaable! La soupe est chaude" Cria une femme
Les quelques travailleurs restants dans le champs se ruèrent vers la marmitte de soupe, prêts à se faire servir.
_Et avec ça, un bon gigot de sanglier des plaines! Présentez vos auges!
Le monarque commença à songer à se rendre à Xalandra pour aller chercher de quoi manger... la plupart des habitants de la ville technologique n'avaient jamais mangé d'animaux, ils se contentaient généralement de la nourriture lyophilisée conçue par les scientifiques... même Eras avait trouvé cela intéressant: des sortes de capsules qui, une fois dans une certaine quantité d'eau, prenait la forme d'un aliment particulier. Certains disait qu'elles étaient fabriquées avec un mélange d'Astral et d'eau, d'autre qu'elles avaient une origine végétale, qu'elles étaient faite à partir d'aliments se trouvant dans les Terres Agricoles de la ville... lui-même n'en savait trop rien, mais toujours était-il que beaucoup de Xalandrien allaient regarder leur assiette bizarrement... Il sourit en y pensant puis soudain, il remarqua quelqu'un qu'il n'avait pas encore vu dans la foule: un homme grand u teint blafard, vêtu de vêtement sombres... Peut être un seigneur venue d'une terre voisine? Après tout, c'était bien son droit!


Code:
[color=#91763f]Ergsas Malastès[/color]


avatar
Missives : 76

Date d'inscription : 31/05/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
10/10  (10/10)
_Fenrys Que ce passe t'il? dit Shahenn

Je remonte la lourde tête Kira était rendu sur moi et voulais faire comprendre que certaine créature était intelligente et pouvais tres bien comprendre et allais changer bien des choses mais le vielle homme ne voulais pas écouter. Mais Shahenn cette belle femme a l'odeur des plus forte qui m'attirais si je n,aurais pas eu Kira je lui aurais présenter mes sentiments. Elle était quand même la seule ici avec Kira a connaitre ma veritable forme. Mais je ne pouvais pas lui parler je ne voulais pas dire a tous que j’étais un lycan. Je donna un coup sec du derrière et Kira tomba face a cette femme des plus belle

=Shahenn !!!! cria Kira et la pris dans ces bras et l'a fit tourner. -Ce messieux ne veux pas comprendre que mon frère est intelligent et a des sentiments

- MAIS C'EST UN LOUP PAS UN ÊTRE DOUER D'INTELLIGENCE SUPÉRIEUR!!!!

Le vielle homme finalement perdis patience et se retourna pour aller vers les tables et murmurant quelque jurons. Kira avait deja commencer a parler avec Shahenn elle n’arrêtait pas de parler des longs voyage et comment nous allions elle ne pouvais même plus placer aucun mot. Cependant elle finit par arrêter de parler quand une femme demandais gentiment d'aller manger tous ensemble. Kira se retourna et parti manger avec tout le monde. Je fut seul avec cette douce femme

- Tu sais que je ne veux pas que tu prononce mon nom en publique comme si je pouvais parler. Je veux garder mon secret plusieurs personne pourrais avoir peur et digne la vérité. Et Surtout quand je suis sur mon autre forme mon énergie vital est très mal contrôler. Je t’envie quelque fois d'utiliser la magie. L’énergie que j'utilise est si différente et difficile a contrôler. Être dépourvu de magie n'est pas toujours plaisent.

Je me releva et avec ma grosse tête la flatta sur la sienne comme signe de douceur et d'excuse de lui parler comme ceci après si longtemps

- Mais comment va tu? J'espère que tu te porte bien

Une légère brise souffla et je renifla les odeurs. Mais mon nez sentie une odeur qu'il n'aurait pas voulu sentir. Je l'ignora cela ne devais pas être possible surement le mélange des odeurs qui aurait tromper mon nez. Mais le doute s'installa




avatar
Guerrier
Missives : 13

Date d'inscription : 11/07/2011
Avant que le jeune homme ait pu me répondre, on entendit:
- A taaaable! La soupe est chaude!
Un doux fumet de gigot, de légumes envahit l'air. Cela me rappelait la soupe que me préparait ma mère, à ma sœur et à moi. Aldaron remua des oreilles et ne put répondre que ceci:
- Soupe?
Il ne pouvait plus rester en place. Ça y est! L'estomac parlait à la place du cerveau. C'est sa réaction habituelle quand un plat se trouve dans le coin. Je rigolais et je m'adressais au jeune homme et à Zmei:
- Voulez-vous venir avec nous?
Je leur souris. Une peu de compagnie nous ferait du bien à Aldaron et à moi. De plus, le jeune homme avait un certain charme... Il me rappelait quelqu'un mais je ne m'en souviens plus...


Prenez garde messire, ma flèche atteint toujours ma cible...

Code:
[color=green]Eldatoë[/color] [color=white]Aldraron[/color]


avatar
Missives : 118

Date d'inscription : 03/04/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
10/10  (10/10)
   
Il y en avait, du monde, en ce début de journée ! Et quel monde : toutes les races recensées, presque toute la noblesse d'Aura et d'Astral, au moins les deux tiers de la paysannerie de chacun des camps ... sans compter tous les intermédiaires, les curieux, et tout ce qui allait avec ... Au final il y avait plus de monde encore que lorsque la Reine Ashtaar Maraenne d'Arkados, Souveraine du camp de l'Aura, avait annoncé il y avait quelques temps son mariage avec un homme ... Mariage qui n'avait jamais eu lieu, suite à quelques imprévus dont la nature demeurait inconnu au Haut Milicien.
Le Demi Elfe resserra son écharpe noire autour de son cou, et observa la scène d'un air soupçonneux. Il avait entendu dire qu'il y aurait quand même quelques gangs trafiquants il-ne-savait quoi, parmi toutes ces honnêtes gens ... Aussi il s'était promis de garder l'oeil ouvert et surtout, très alerte. Mais partout où se posait son regard il ne voyait rien d'anormal. Il soupira et se laissa un peu aller à la détente. Après tout, c'était une journée de fête, pas une journée où quelques hurluberlus mettraient tout en oeuvre pour gâcher le plaisir de ceux qui voulaient profiter du temps ... Normalement.
Mao Lin plissa des yeux en reconnaissant le roi Ergas Malastès de Xalandra. Un homme étrange, extrêmement fort, et aux paroles sonnant souvent justes, bien que pas assez ... enrobées à son goût, pour un souverain : Ergas était réputé pour ne pas passer par quatre chemins lorsqu'il avait quelque chose à dire.
Il eut la même réaction envers Ashtaar Maraenne d'Arkados, une femme qui passait son temps à voguer d'hommes en hommes et d'affaires en affaires ... Mais une femme qui, malgré tout, savait gouverner.

Le Demi-Elfe réajusta sa longue cape noire et se joignit au mouvement général pour aller manger ; il reçut avec gratitude l'assiette contenant les quelques légumes et le morceau de viande que tous et toutes avaient dans la leur, et commença à manger tout en continuant de marcher. Il offrit la viande à quelqu'un d'autre et fit quand même la moue en constatant qu'il n'y avait pas de céréales au menu : il mangeait à tous les repas au moins un type de céréales.
Le Haut Milicien s'arrêta à proximité d'un énorme loup et de deux femmes, toutes deux en train de parler à l'animal. Sûrement un Démon Incarnateur, se dit-il en voyant l'intelligence briller dans son regard. Les Démons Incarnateurs l'avaient toujours fasciné et souvent il avait rêvé d'en avoir un. Mais il avait finalement découvert quelque chose de peut-être plus intéressant encore : il était un Amahaeng Osa, en clair un mage Runique. Et de ce fait il devait rencontrer les différents Dieux pour obtenir les Runes ... Ce qui lui offrait enfin un prétexte pour faire leur connaissance car s'il y avait bien des êtres qui le fascinaient plus encore que les Démons Incarnateurs, c'était les Dieux eux-mêmes.

Mao Lin délaissa soudain ses réflexions en apercevant un homme assez étrange, d'une pâleur monumentale. Il ne savait pas qui il était et, à en juger par sa façon de se tenir et de regarder le monde, il était de la noblesse, voire de la Haute noblesse. Le Demi-Elfe décida alors de l'interroger en sa qualité de Haut Milicien ; après tout, il fallait bien que son rang lui servît à quelque chose !


Le monde est grand, comptez sur moi pour l'explorer de part en part
Haut Milicien, membre du Haut conseil.


avatar
Missives : 6

Date d'inscription : 15/11/2011
Age : 25

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
10/10  (10/10)
Zora à mes talons, je me faufilai aussi vite que possible pour atteindre le groupe où se trouvait la fille qui me rappelait tant ma petite sœur... cela faisait si longtemps que je ne l'avait pas vue...! Toutes nos journées à jouer ensemble, à courir dans le jardin, pendant que notre mère s'occupait des fleurs que j'aimais tant regarder et humer pendant des heures. Mais je m'égarais, à tel point que je ne voyais plus rien d'autre que ses longs cheveux roses et la fourrure blanche d'un loup près d'elle. J'avais du mal à me souvenir si elle avait eu un démon ou non avant mon départ. Je me mis à courir vers l'inconnue sans me soucier le moins du monde de ce qui se passait autour de moi. Mauvaise idée.
Attention! fit la voix de Zora tout à coup, interrompant mes pensées.
Elle avait bondi et m'avait tirée en arrière avant que je ne sois percutée par une charrette.
Je sais que tu as envie de voir ta sœur mais ce n'est pas une raison pour te mettre en danger! Tu veux te tuer, ou quoi? Me morigéna-t-elle, ses yeux bleus me fixant avec réprobation. Je savais qu'elle ne faisait que me protéger, mais ce regard furibond avait quelque chose qui me faisait penser à ma mère, mais je n'avais jamais su quoi au juste.
Désolée ... m'excusais-je. Mais je... elle lui ressemble tant...
- De rien! Je m'appelle Eldatoë Kementari. Mon démon est là-bas, déclara la jeune fille en désignant son loup jouer avec des enfants, il s'appelle Aldaron.
Je me figeai tandis qu'ils continuaient leur conversation. Ils ne semblaient pas s'être aperçus de ma présence. Je pris une grande inspiration
Voulez-vous venir avec nous? disait celle qui, j'en étais sûre, était ma soeur. Avant que son interlocuteur puisse répondre, je m'avançais et demandai d'une voix hésitante:
Pardon... Vous vous appelez Eldatoé...?


Se battre pour ce que l'on croit est le plus juste des combats, encore faut-il croire en quelque chose qui vaille la peine de se battre.

avatar
Guerrier
Missives : 13

Date d'inscription : 11/07/2011
J'attendais la réponse du jeune homme avec enthousiasme. Aldaron commença à vraiment s'exciter en répétant "manger, manger". J'allais lui dire de se calmer quand une jeune femme vint m'adresser la parole:
- Pardon... Vous vous appelez Eldatoë...?
Je la regardais, un peu perdue. Et je la dévisageai timidement: des yeux noirs, des cheveux noirs... C'était une elfe, mais qui me rappelait ma mère. C'était même un peu trop ressemblant.
- Oui.
Je baissais les yeux. Une petite renarde couleur crème se trouvait à ses cotés. Elle avait les yeux bleus et un foulard sur une des ses oreilles. Elle reniflait en direction d'Aldaron, d'un air curieux. Aldaron la regarda à son tour quand il fut de retour sur terre.
- Comment me connaissez-vous? Si vous voulez, on peut en parler en mangeant. Mon démon incarnateur a besoin d'aller se rassasier. Monsieur, déclarais-je en regardant le jeune homme, vous pouvez venir avec nous.
Qui pouvait bien être cette jeune femme...

EDIT MILICE : le nombre de lignes de ce post est insuffisant, merci de vouloir remédier au problème


Prenez garde messire, ma flèche atteint toujours ma cible...

Code:
[color=green]Eldatoë[/color] [color=white]Aldraron[/color]


avatar
Missives : 6

Date d'inscription : 15/11/2011
Age : 25

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
10/10  (10/10)
Ça serait pour moi un honneur. Mais permettez-moi de me présenter...
Avant que je ne puisse finir, cependant , j'entendis Zora m'interpeller d'une voix excitée:
Regarde-moi ce loup! Je ne voudrais pas l'avoir du coté de mes ennemis! Qu'est-ce qu'il est beau!
Je me tournai vers le loup. Grand, le port altier, le poil d'un blanc étincelant, il inspirait le respect et il en émanait une grande puissance. Je souris. Il en fallait beaucoup pour impressionner Zora, et voir ses deux grands yeux bleus encore plus ronds que d'habitude m'amusait follement.
Oui, c’est vrai,opinais-je mentalement. Mais,moi,il m’a l’air tout à fait amical. Après tout,il ne pourrait en
être autrement, s’il est le démon incarnateur de ma sœur !

Si ta sœur a le même caractère que toi, ça promet,me taquina ma renarde.
Je levai mentalement les yeux au ciel et secouait la tête,mais mon
sourire trahissait mon amusement. Puis,je me souvins que ma sœur
attendait toujours que je décline mon identité. Ne désirant pas
paraître impolie,je m’exécutai,non sans une légère
appréhension (Et si je me trompais...?)
Je suis Lindórie... Lindórie Kementari...


Se battre pour ce que l'on croit est le plus juste des combats, encore faut-il croire en quelque chose qui vaille la peine de se battre.

avatar
Guerrier
Missives : 10

Date d'inscription : 13/11/2011
Le jeune homme était aux anges, non seulement la personne qui lui avait adressée la parole était très belle, mais en plus elle ne lui avait pas encore décroché de gifle, coup de poing, mawashigeri, ou autres... voilà une occasion rêvée! Zmei le regarda: non pas que la vue de son incarnateur satisfait le dérangeait, bien au contraire, mais généralement, le sourire ravie qu'affichait présentement le jeune homme était un signe avant coureur de catastrophe. La dernière fois que cela lui était arrivée, Stanislas avait réussi à ramener la femme jusqu'à chez lui, avant de se rendre compte que celle-ci avait déjà un mari, et de se faire laminer par ce dernier... Le démon incarnateur espérait simplement que cette rencontre ne tourne pas au drame... Ceci dit, cette jeune fille avait l'air suffisamment douce pour ne pas décrocher une gifle à son incarnateur...
Soudain, quelqu'un cria qu'il était l'heure de se mettre à tble, la jeune Eldatoë proposa à l'incarnateur de se joindre à eux, celui-ci bafouilla quelques mots incompéhensibles avant de hocher la tête.
_Avec grand plaisir! dit-il finalement
Une fois installé, il remarqua que la soupe avait une étrange couleur verdâtre, apparemment dues aux poireaux... tout du moins, il l'espérait, car si les poireaux venaient de la citadelle de Xalandra, il y avait de forte chance pour qu'ils aient été fabriqués à partir d'in ne sait quelle substance étrange et non comestible... il prit soin de regarder autour de lui afin de vérifier si les autres mangeaient sans problèmes... apparemment, la soupe était mangeable, personne ne se plaignait d'un mal de ventre quelconque. Quelques minutes passèrent en silence avant qu'une autre fille arrive. Elle aussi était très belle, et elle ressemblait légèrement à Eldatoë... mise à part qu'elle paraissait légèrement plus âgée. Ses longs cheveux bruns étaient enroulées dans une tresse qui lui descendait jusqu'au dos et ses grands yeux de la même couleurs lui rappelait vraiment ceux d'Eldatoë ... Elle aussi possédait un certain charme qui ne le laissait pas insensible.
Les deux femme semblaient se connaître... tout du moins, l'une semblait reconnaitre l'autre. Pendant un moment, Stanislas songea qu'elles étaient amies d'enfance au vu de la façon dont la nouvelle venue s'adressait à Eldatoë, finalement, il se dit qu'elles étaient peut-être bien cousines , car elles se ressemblaient étrangement... finalement, il se dit qu'il valait mieux attendre qu'elles aient terminé de parler avant de poser des questions, bien que l'envie le tiraillait...


avatar
Missives : 2

Date d'inscription : 26/12/2011
Orweetsch arriva sur la dite place de la fête des moissons... Devant lui s'étalait des champs de blés immenses , sans doute de quoi raviver les provision pour l'année à venir. µIl avait marché pendant de longues minutes avant que qulques uns de ses fidèles décident de lui faire parvenir une chaise qu'ils porteraient... il avait trouvé l'idée plutôt bonne. Ainsi, il était arrivé, lui et ses fidèles, devant cette masse de personne aux airs de faux jetons... ils avait beau y mettre de la bonne volonté, personne n'était dupe: le peuple d'Astral et d'Aura ne s'entendait pas, inutile de rajouter, sur leur rencoeur, des niaiseries de ce genre... Il claqua la langue: cette vue le débectait. L'un de ses acolyte arriva, transpirant, et lui remit un livre contenant les versets sacrés dictés par le Dieu Ohrazion lui même... Il l'ouvrit délicatement et, bien que connaissant ces phrases par coeur, se mit à en relire quelques unes... Derrière lui, quelques fidèles mages se mirent en position pour préparer un sort. Il pouvait commencer.
_Mes chers amis! clama-t-il à l'adresse de tous les hommes se trouvant dans les champs ou devant leur repas, il semblerai que certains d'entre vous se soient égarés de la bonne foie, la seule et véritable foi, dictée par notre bien aimé Dieu Ohrazion...
Il laissa un moment de silence afin que les personnes prennent le temps de se détacher de leurs activités pour l'écouter avec plus d'attention, une fois qu'il se senti observé, il reprit:
_Je vois que vous, peuple pur de l'Aura, vous êtes accoquinez avec la souillure de l'humanités, ces êtres impurs né de l'immondice perpétrée par nos pêchés, nos bavures... vous devez rejoindre le droit chemin, rejoindre votre lumineuse destinée d'Aura et non vous joindre à ces ...
Il ne finit pas sa phrase, mais la ponctua par une grimace de dégoût, laissant supposer qu'il n'avait pas trouvé de mots exprimant suffisamment son idée de répugnance pour qualifier le peuple d'Astral.
_... Sans quoi votre glorieuse destinée ne sera plus! Laissez-moi vous guider vers la lumières mes amis! Il est dit dans le livre saint que vous pourrez racheter votre faute en priant le Dieu Ohrazion de bien vouloir sauver vos âmes, si celui-ci l’accepte, alors il faudra accomplir pour lui un sacrifice!
Orweetsch afficha un sourire: sans nul doute que ce sacrifice devait être celui d'un natif d'Astral, cela avait bien plus de valeur aux yeux du Dieu d'Aura. L'un de ses fidèle lui ramena un livre que le prêcheur feuilleta brièvement avant de poursuivre:
_Si vous ne vous en sentez pas capables, je peux racheter votre faute pour vous...
Il regarda les gens d'Aura, attendant une réponse de leur part, mais tout particulièrement, de cette femme brune qu'il avait vaguement repéré parmi les autres: la pureté de son loup indiquait qu'elle devait être une incarnatrice talentueuse et, peut-être bien, une envoyée d'Orhazion...? Nul ne pouvait savoir...



Contenu sponsorisé
   


Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gharendär :: Arkendy'ar (Mythologia) :: Plaines de Phélacie-