AccueilMembresGroupesRechercherFAQPortailCalendrierS'enregistrerConnexion



Accueil

Contexte

Présentation

Copyright

Se présenter sur Gharendar est l'étape essentielle, comme dans tous forums RPG qui se respectent. Cela permet de donner vie, de créer un personnage réellement unique et nous permet de savoir à qui nous nous adressons. Vous êtes prêt? Les formulaires se trouvent ici.
Bonne chance pour le remplissage. En cas de questions, n'hésitez pas à user de la F.A.Q. de Mythologia

Bienvenu à , notre dernier recensé!
Design, codage et contexte par Istar Hel'Owen (Seriwyth),Mao Lin (Liu He Jung) et Fenrys & Kira. Ce forum est protégé par la loi de propriété intellectuelle, la copie partielle et/ou totale du fonctionnement du forum, organisation, contexte et codage est donc interdite, les images utilisées appartiennent à leurs auteurs respectifs et pourront être retirées sous simple demande de leur part.
Les textes écrits par les membres leur appartiennent, la copie en est formellement interdite, il en est de même pour les avatars et les signatures.
Si le design du forum vous intéresse, vous pouvez l'utiliser pour vos forum à condition de ne pas vous en attribuer les mérites et de mettre un lien assez visible vers ce forum-ci (par exemple sur la page d'accueil ou dans le footer), si besoin est, contactez Ishtar Hel'Owen pour l'installation


Tojours de bonne humeur, votre staff se fera un grand plaisir de vous renseigner en cas de besoin!
Le règlement concernant les post a été refait pour assurer une meilleure lisibilité, découvrez-le en vous rendant ici.
Une liste des sorts a été crée pour simplifier les combats! Venez la découvrir ici
Nous sommes dans la saison de Yémanja.Depuis maintenant trois mois, la pluie tombe inlassablement sur Mythologia et elle semble totalement échapper au contrôle de la déesse des mers... tout ceci devient de plus en plus étrange...
Soleil
Les personnages prédéfinis... on en a toujours besoin! Ici, vous pourrez découvrir ceux crées par les membres et ceux crées par les administrateurs pour faire évoluer le scénario (PNJs)... pour plus d'information, rendez-vous directement sur la fiche du personnage qui vous intéresse!

Elvir Derwenid

Evènement

Nouveautés

Météo

Prédéfinis

Partagez | 
avatar
Missives : 10

Date d'inscription : 25/05/2011
Amira avait eu mal à la tête durant toute la journée qui avait suivi son réveil. Elle était demeurée totalement perplexe devant ce qu'elle avait pu entrapercevoir depuis sa prison de débris : des machines volantes en grand nombre, des choses lumineuses, des gens avec de drôles de vêtements. Elle-même était vêtue de l'un de ces drôles de vêtement. Plus étrange encore étaient ces plaques de métal qui lévitaient autour d'elle. Elle avait ensuite peiné à s'extirper des décombres et observa le tas de morceau de métal et d'autres choses. Il n'était pas étonnant qu'elle fût assommée si elle avait pris cela sur la tête ...
Et puis elle avait observé du regard tout ce qui l'entourait. Elle ne reconnaissait rien. Elle demanda bien à quelques passants où elle se trouvait mais ils se moquèrent d'elle ou l'ignorèrent complètement. D'autres tentèrent de la voler mais elle leur cassa le bras le plus souvent, ou même la jambe ; et elle se découvrit une facilité étonnante à combattre avec une espèce d'arbalette qui pendait à sa ceinture. Les carreaux de l'arme étaient fait d'une étrange matière, l'arme en elle-même était traversé par quelques rayons lumineux inconnus. Enfin elle arriva dans une sorte d'infirmerie où on lui soigna ses blessures et lui demanda son nom. Elle se retrouva totalement perplexe et incapable de le donner. En vérité, elle ne s'en rappelait plus. Mais l'infirmière s'impatientait aussi elle donna les premiers mots qu'elle avait lus sur un morceau de papier "Amira Von Lerdeis". La dame avait froncé les sourcils, répété "comme le général ?" puis finalement haussé les épaules. Apparemment il était de coutume de ne pas s'affoler plus que de raison sur l'identité réelle des personnes qui les entouraient.

Amira leva les yeux vers l'enseigne clignotante. Aux trois Moires avait tout du bar miteux qu'on trouvait dans les mauvaises ruelles de cette ville étrange, et pourtant il était au coeur de la ville. Haussant les épaules, la jeune femme ouvrit la porte, déclenchant une petite sonnette, et alla s'installer dans un coin relativement isolé des autres clients. Ces derniers lui jetèrent des regards lubriques, elle répliqua par des regards assassins et montrait très légèrement son arbalette, sagement accrochée à la ceinture de son vêtement moulant et peu couvrant. Puis elle héla un serveur, lui demanda la même chose qu'un homme qui était en train de boire un liquide rouge sombre dans un grand verre, et lui demanda gentiment de lui dire où elle se trouvait.
- Mais ... à Xalandra ma dame !, fit-il, surpris.
Elle le remercia sèchement puis reporta son attention sur la table en mauvais état. Xalandra ... Ce nom ne lui disait rien. Le coup qu'elle avait dû prendre sur la tête avait vraiment dû être d'une violence rare ...



Code:
[color=#267dff]Amira Von Lerdeis[/color]


avatar
Missives : 12

Date d'inscription : 04/06/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
55/55  (55/55)
Le roi de Xaldnra était affalé sur une banquette, en attendant de recevoir son verre d'Alyus. Les clients avaient l'air plutôt excités ces derniers jours, cela ne pouvait qu'être une bonne chose: s'ils étaient heureux, ils consommaient plus... au moins, le tavernier avait une bnne raison de s'afférer derrière son comptoir. Une serveuse arriva à sa hauteur, lui tendit timidement son verre et repartie rapidement. Il haussa un sourcil: sans doutes que dans cette taverne, il était la personne qui paraissait la moins agressive et pourtant, c'était lui que les serveuses fuyaient... Tout du moins, c'était le cas pour celle-ci. La personne qui l'avait servi le mois dernière avait passé sa soirée à lui envoyer des regards lubriques, nul besoin d'avoir été un spécialiste durant toute sa vie pour comprendre ce qu'elle souhaitait, et il le lui avait donné. Seulement, cette femme n'était pas là ce jour-ci, et étrangement, il n'en avait plus entendu parler... Les lois qui régissaient les gangs de Xalandra étaient strictes, et pour une histoire de sexe, beaucoup de femmes avaient perdues leur vie, cela ne le surprenait pas que cette serveuse ait eu quelques ennuis.

Ergas attrapa son verre et le termina d'une traite:il n'y avait pas à dire, c'était bien meilleur bu comme cela. L'alyüs avait un léger gout de fruit exotique, mélangé à des épices douces et une bonne dose d'Evrast, un alcool fort du nord. Il était utilisé dans la médecine pour éliminer les bactéries, mais aussi en tant que nettoyant industriel pour les grosses pièces métalliques. Derrière lui, il entendait des personnes parler et dans leur conversation, il lui avait semblé qu'il avait entendu son nom. Il fronça les sourcils. Entendre son nom dans une conversation n'était jamais un bon signe, d'autant plus qu'il sentait le regard de ces personnes sur lui depuis déjà un bon moment. Non pas que cela le mette mal à l'aise, pas le moins du monde, mais il ne pouvait s'empêcher de penser que si ces personnes le regardait, c'était qu'elles avaient quelque chose à lui reprocher et le fait qu'elles ne le fassent pas directement lui donnait envie de leur faire couper la tête, tout simplement. L'hypocrisie était une chose qu'il ne supportait pas, surtout si elle le concernait. Il se tourna, regarda en direction du groupe de joueurs qui était derrière lui et se retourna vers son verre désormais vide. Étrangement, ils s'étaient tu.

_Mais ... à Xalandra ma dame !
Il regarda la table voisine d'où la personne avait lâchée cette phrase sur un ton surpris. Debout, devant elle, se trouvait une jeune femme aux traits fin, avec d'étranges plaques de métal flottant autour d'elle. Il la dévisagea longuement puis finalement, il se leva. Les touristes n'avaient pas leur place sur Xalandra, quand bien même ils étaient autorisé à circuler dans la ville, le plus rapidement était encore le mieux. Il lança un dernier regard vers sa table à moitié délabrée puis il enfila son long manteau de cuir, réajusta lez boucles de ses bottes et avança en direction du touriste.
_Seol Khär, Bienvenue dans la cité militaire de Xalandra ma dame. Je suis Ergas Malastès de Xalandra et avant que vous ne visitiez, j'aimerai mettre quelques choses au clair... Vous permettez? d'un geste de main, il l'invita à s'asseoir devant une table.

Quelques personnes se retournèrent vers lui à l'entente du Seol Khär et sourirent: il s'agissait d'une formule de bienvenue et de politesse sur Xalandra, mais littéralement, elle pouvait se traduire par "je vais te flinguer, connard". Les touristes ne parlant pas la langue n'en n'avait cure, mais les locaux riaient souvent en s'imaginant ce que pourrait penser un voyageur s'il comprenait le sens de cette expression. Ergas tira une chaise et regarda la jeune femme.


Code:
[color=#91763f]Ergsas Malastès[/color]


avatar
Missives : 10

Date d'inscription : 25/05/2011
Seol Khär ? Amira se souvenait que quelques personnes lui avaient dit cela, avant de commencer leur pseudo discours et de l'envoyer paître. Elle haussa un sourcil et s'installa devant la table, sous l'invitation de cet homme roux. Puis elle fronça les sourcils. Le goût amer de la boisson demeurait en sa bouche, et les relents d'alcool n'étaient pas des plus agréables. Mais ce n'étaient là que des détails mineurs.
- Amira Von Lerdeis. Enchantée.
Elle observa en détail son interlocuteur. Il paraissait assez jeune, était extrêmement beau et portait des vêtements plus riches que ceux de la moyenne locale. Elle constata également que nombre de clients gardaient la bouche béatement ouverte et les observaient comme s'ils venaient tous deux d'une autre planète. Pour ce qu'elle en savait, c'était peut-être même son cas à elle. La jeune femme reporta son attention sur le regard brun de l'homme. Dur et froid, calculateur même. Elle décela toutefois une certaine impulsivité, et la façon dont son front se plissait légèrement lui laissait supposer qu'il était quelque peu contrarié. Mais elle garda cette dernière information pour elle-même : qui pouvait dire comment réagirait l'autre si elle lui disait de but-en-blanc "J'ai fait quoi pour vous contrarier ?". Et puis en sachant cela, elle avait une légère marge de manœuvre plus importante : en effet, si elle savait qu'il était contrarié, elle pouvait alors supposer quelles étaient les choses à dire, à ne pas dire. A faire et à ne pas faire. Et, comme elle l'avait découvert en parlant à ces imbéciles dans la rue, elle était une relativement bonne physionomiste. Pourquoi, avait-elle suivi un entraînement particulier ? Elle n'en savait rien.
- Je viens de me rendre compte. Le "de Xalandra" est-il votre nom de famille, et à ce titre vous êtes un noble, ou est-ce une façon pour vous de vous distinguer dans une bande ou une autre ?
Amira avait pu constater, en une journée de pérégrinations dans la cité, que les bandes étaient nombreuses et rares étaient ceux qui voyageaient seuls. Elle en faisait pourtant partie et peut-être qu'elle devrait sérieusement commencer à rechercher une bande, car cela lui aurait certainement éviter de se faire provoquer en duel de la sorte. Certes, elle avait gagné, de justesse toutefois sur le dernier duel à deux contre un. A croire que les gens de cet endroit se moquaient bien du sens du mot "honneur".
Elle héla de nouveau un serveur, et lui demanda la même chose que ce qui trônait sur la table. Une boisson brune qui semblait vaguement agréable à la jeune femme. Mais elle n'avait pas d'autres idées, ne connaissant rien de ce que l'on pouvait servir ici. Et on ne pouvait pas dire que la profusion de cartes de menu était notable en ce bar miteux ...
- En revanche, que les choses soient claires. Si ce sont des ennuis que vous recherchez, ce seront des ennuis que vous trouverez.
Et pour appuyer sa remarque, elle souleva légèrement le morceau de tissu lâche qui masquait ses vêtements peu couvrant, dévoilant ainsi un morceau de son arbalette.



Code:
[color=#267dff]Amira Von Lerdeis[/color]


avatar
Missives : 12

Date d'inscription : 04/06/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
55/55  (55/55)
_Amira Von Lerdeis. Enchantée.
Le roi lui sourit brièvement avant de s'installer à table et de l'observer avec plus d'attention: il avait déjà vu quelques touristes dans sa ville, mais aucun ne paraissait aussi ... étrange. Dans un sens, elle ressemblait assez aux habitants de Xalandra: ses vêtements lumineux, son style original... mais de l'autre, elle avait une particularité, ces sortes de plaques métalliques qui lui flottaient autour, que n'avaient aucun des habitant de la ville. Physiquement, elle paraissait assez jeune: peut être la trentaine tout au plus. Elle avait les traits relativement fins , les cheveux d'une couleurs suffisamment originale pour qu'elle fusse Xalandrienne, cependant, ses yeux étaient d'un violet profond, chose qui n'était vraiment pas commune sur Gharendar. Généralement, les yeux violets étaient signe d'appartenance à la race des Drow, Succubes ou certains Elfes, mais il était plutôt rare d'en voir en dehors de leur terres... D'autant plus que Xalandra n'était pas réputée pour être particulièrement accueillante vis à vis des touristes: grand nombre était ceux qui y avaient perdu la vie, soit trop faible, trop riches, trop imprudents ou tout simplement présents... Les Xalandriens ne les aimaient pas, chose qu'Ergas ne leur reprochait absolument pas: lui-même ne pouvait pas les supporter.

Je viens de me rendre compte. Le "de Xalandra" est-il votre nom de famille, et à ce titre vous êtes un noble, ou est-ce une façon pour vous de vous distinguer dans une bande ou une autre ?

Ergas haussa un sourcil, il regarda l'inconnue dans les yeux et s'assura qu'elle ne demanda pas cela en plaisantant. Ce ne semblait pas être le cas, alors, il y avait trois solution: soit, elle demandait cela en riant et elle était très douée dans l'art de la tromperie, soit, elle avait passée ces cents dernières année dans une prison au fin fond de Delistel ... Soit, elle venait de très loin. Quelque peu décontenancé par la question plutôt inhabituelle, il mit un moment à réaliser ce qu'on lui demandait. Depuis que Xalandra existait, c'était la première fois que quelqu'un ne le reconnaissait pas, tout du moins, semblait ne pas connaître son nom.
_Effectivement, il s'agit d'un titre noble.
A vrai dire, Ergas lui-même ne savait pas comment les peuples de Gharendar pouvaient tous aussi bien le connaitre étant donné qu'il n'en avait jamais rencontré un seul. Réputé très casanier, il ne sortait que très rarement de sa ville, seulement pour les occasion militaires ou politiques, mis à par cela, il restait à Xalandra. Sans doutes qu'il s'était fait un nom de part ses victoires militaires? Il n'en savait trop rien mais à ce jour, rares étaient les personnes qui ne connaissaient pas ne serait-ce que son nom. Et il en avait une en face de lui.
Amira appela un serveur pour qu'il lui serve la même chose que le verre qui se trouvait sur la table. au moins une touriste qui n'avait pas peur des l'alcools de Xalandra. Beaucoup disaient qu'ils étaient fabriqués à partir de molécules inconnues et de particules métalliques. Peut-être était-ce le cas pour certain, mais l'alÿus avait bel et bien une composition d’origine naturelle.
_C'est de l'Alÿus, un mélange de fruits exotiques provenant des îles Falhao et d'épices de Tremet. Il se boit généralement avec du Resdac de Ferlangär, mais il y a un soucis dans l'approvisionnement en ce moment, il faut se contenter de l'Evrast de Fenris... Ce n'est pas particulièrement mauvais, mais cela rien à voir lorsqu'on connais le Resdac.
L’approvisionnement du Resdac, voilà un soucis qu'il allait devoir régler dans les plus brefs délais sous peine d'avoir une population beaucoup plus à cran. C'était déjà le cas, mais au mieux, il préférait autant éviter d’aggraver la situation.

En revanche, que les choses soient claires. Si ce sont des ennuis que vous recherchez, ce seront des ennuis que vous trouverez.
En parlant, elle avait montré son arme étrange.
_Je vois que vous avez fait connaissance des habitants. Ils sont aimable n'est-ce pas? Ne vous inquiétez pas, ils ont l'air agressifs au prime abord mais une fois que vous les connaîtriez, ils seront doux comme des agneaux. Des agneaux... sanguinaires, certes, mais doux quand même.
Il marqua une pause, regarda les quelques clients de la taverne, qui le regardaient aussi mais qui détournèrent leur regard en faisant mine de ne pas l'avoir vu, puis il reprit:
_Puisqu'on parle des habitants, j'ai quelques petites choses à vous expliquer à leur sujet. Etes-vous prête? Cela risque d'être un peu long
Le roi regarda son verre vide, en demanda un autre pour la cinquième fois et roula les yeux: lui qui était au départ parti pour lui demander d'aller voir ailleurs, voilà qu'il s'apprêtait à lui faire un tutoriel sur le fonctionnement de la ville et de ses habitants. L'Alÿus était réellement beaucoup plus fort que ce qu'il paraissait.


Code:
[color=#91763f]Ergsas Malastès[/color]


avatar
Missives : 10

Date d'inscription : 25/05/2011
- Effectivement il s'agit d'un titre noble.
Amira fronça très légèrement les sourcils. Il ne semblait pas mentir : plus richement habillé que tous les Xalandriens auxquels elle avait eu affaire, le regard fixé droit dans celui de la dame qui ne tressaillait pas ... Donc elle avait affaire à un noble. Intéressant.
Elle porta à ses lèvres le verre de la boisson qu'elle avait commandé, et apprécia grandement la douce chaleur qui se répandit le long de son oesophage. Elle apprécia par ailleurs le goût relevé de la boisson et remercia d'un hochement de tête son étrange compagnon de table. Elle remarqua, par contre, que tout le monde dans la taverne semblait les regarder avec insistance. Elle reconnut le type de regard qu'on lui avait lancé plusieurs fois dans la journée de la veille et dans la matinée. Le regard de ceux qui veulent se battre.
- Des agneaux sanguinaires ?, fit-elle, surprise par la comparaison.
Amira avait franchement du mal à imaginer que des agneaux pussent être sanguinaires : les agneaux étaient des créatures affreusement dociles et étaient voués à devenir comme leurs parents : de parfaits moutons exécutant tout ce qu'on leur demandait de faire. Donc, ce noble considéraient les Xalendriens comme de futurs moutons mais ... sanguinaires ? Etrange, définitivement étrange.
Elle commanda en même temps que son camarade un autre verre de cette boisson malgré la tête qui lui tournait légèrement. Elle avait besoin de se changer les idées après tout ; se réveiller dans un lieu totalement inconnu, passer son temps à se battre, être incapable de se rappeler de qui on était ... Cela avait vraiment de quoi perturber. Et pourtant Amira n'était pas une femme qui se laissait facilement perturber ...
- Vous voyez ces plaques de métal qui adaptent automatiquement leur position en fonction de celle dans laquelle je me trouve?, commença-t-elle, hé bien je ne sais pas ce que c'est. Encore moins pourquoi ces trucs volent et me suivent partout. Mais dans cette ville, vous devez bien avoir des ... choses similaires, non ?
Qu'est-ce qui lui prenait de demander ce genre de choses, d'avouer à un homme qu'elle ne connaissait ni d’Ève ni d'Adam, qu'elle ne savait pas ce qu'était la chose qui la suivait sans cesse. Quand elle était sortie des décombres elle n'avait pas été surprise de les voir là, cela avait semblé si naturel ! Mais lorsqu'elle avait croisé le regard interloqué des habitants devant ces choses, qu'elle s'était trouvée incapable d'expliquer ce que cela pouvait être à un seul d'entre eux, elle s'était rendue compte que cela devait avoir attrait à ses origines qu'elle avait oublié. Maudit coup sur la tête, si elle attrapait le crétin ou la crétine qui lui avait fait cela, elle veillerait à vider son carquois dans sa tête, c'était une certitude !
- Il me faudrait aussi l'adresse d'une armurerie ... J'ai besoin de racheter des carreaux d'arbalètes ... Ah oui. Nous parlions des habitants de la ville, je vous écoute donc.
Elle commanda un autre verre de cette même boisson, mettant de coté le fait que sa tête tournait. Elle sourit lorsqu'elle vit que les habitants dans le bar détournaient les yeux lorsque ce fameux Ergas les regardaient. Il devait être très haut placé, pour obtenir une telle influence sur sa population.
Le verre fut apporté, Amira Von Lerdeis le vida d'un trait, posa ses mains sur la table bien sagement, et attendit la reprise de parole de la part de ce noble étrange.



Code:
[color=#267dff]Amira Von Lerdeis[/color]


avatar
Missives : 12

Date d'inscription : 04/06/2011

Statut
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
EXP EXP:
55/55  (55/55)
Des agneaux sanguinaires ?
_ Oui ... ils sont très dociles et obéissants, mais ils ne résistent pas à ...
Ergas s’interrompit pour terminer son verre... A quoi? Il n'arrivait pas à formuler une réponse claire dans son esprit, tout ce qu'il sentait, c'était qu'il commençait à avoir affreusement chaud. Sans doute les gélules goût verdure qu'il avait ingurgité quelques heures plus tôt, dès le premier regard, il avait senti qu'elles allaient mal passer. Il regarda autour de lui puis reprit:
_ À ... réagir au quart de tour...? Bon, qu'importe. Ils sont assez prompt au combat.
Il observa son interlocutrice: depuis qu'il était en face d'elle, Amira n'avait pas changée d'expression. Elle paraissait totalement impassible à ce qui l'entourait et même si ses questions montraient qu'elle découvrait à peine ce monde qui l'entourait, elle ne paraissait nullement surprise. Ce qui, au fond, devait être normal. Etant donné le style qu'elle arborait, elle avait du traverser des choses pour le moins étranges. Mais il y avait quelque cose en elle qui semblait particulier, peut-être était-ce le fait qu'elle ne connaissait rien de la ville? Mais dans tous les cas, elle paraissait comme déconnectée de la réalité, comme si elle revenait d'un très long voyage ou quelque chose de similaire. Cette idée le fit sourire: choisir Xalandra pour faire une halte n'était pas la meilleure chose à faire, il se demandait quel sombre Intelligence artificielle mal raccordée avait bien pu lui conseiller de venir jusque dans sa ville pour y faire du tourisme. Pourtant, elle ne paraissait pas agressive au prime abord, quoi que ces plaques métalliques aient réellement quelque chose d'impressionnant, elle n'en demeurait pas moins une personne paraissant relativement posée. Ceci dit, le temps lui avait appris à se méfier des apparences... Les personnes paraissant les plus aimables étaient bien souvent les plus fourbes sur Xalandra. Quand bien même cette femme n'était pas Xalandrienne.
_Vous voyez ces plaques de métal qui adaptent automatiquement leur position en fonction de celle dans laquelle je me trouve?, commença-t-elle, hé bien je ne sais pas ce que c'est. Encore moins pourquoi ces trucs volent et me suivent partout. Mais dans cette ville, vous devez bien avoir des ... choses similaires, non ?
Le roi leva les yeux vers les plaques en question: il était vrai qu'il n'était pas coutumier de croiser de telles choses dans les rues de la ville, à vrai dire, il avait espéré que cette jeune femme pusse lui en dire plus, mais apparemment, elle était dans le même désarroi que lui à ce propos.

_P'têt qu'on pourra aller voir en ville ce qu'il en est, il y a sans doutes des habitants qui savent... Moi, je ne crois pas avoir fait fabriqué quelque chose de tel
Lorsque Amira commanda un autre verre, il en fit autant de son côté: cet alcool avait le doux pouvoir de le calmer, et avec un peu de recul, il constata qu'il n'avait pas été aussi calme depuis... quelques mois au moins. Lorsque le serveur arriva, il prit le verre dans sa main et poursuivit:
_Je ne vois même pas de quel matériau cela peut-il être fait... en tout cas, ce n'est pas quelque chose que l'on a l'habitude de travailler ici
Il finit son verre et ressenti une vive bouffée de chaleur, il venait de trouver le coupable: les glaçons dans le verre. Mélanger l'alcool aux glaçons n'était pas une bonne idée, il fit la moue, se demanda s'il allait en demander un septième verre mais finalement, ne fit rien: la note risquait d'être salée, et quand bien même sa placé était suffisamment importante pour qu'il puisse se le permettre, il avait bien trop de choses à faire dans cette journée pour s'attarder dans cette taverne plus longtemps. Peut-être allait-il aller dans un bar de la ville? En plus, il y avait encore de l'Esdac dans le bar de la rue basse.
- Il me faudrait aussi l'adresse d'une armurerie ... J'ai besoin de racheter des carreaux d'arbalètes ... Ah oui. Nous parlions des habitants de la ville, je vous écoute donc.

Il haussa un sourcil: les habitants? Qu'est-ce qu'il leur voulait déjà ...? Finalement, après une brève réfection, il hocha lentement la tête et sourit brièvement à son interlocutrice:
_Les habitants de Xalandra sont assez belliqueux, pour eux, un rien est un signe de désir de combat... Tenez, par exemple: il suffit simplement que vous en fixiez un dans les yeux pour qu'il se lève et tente de vous tirer une balle entre les deux yeux!
C'était une chose qui était assez répandu et très connu dans les autres villes, mais lui-même ne savait pas comment les habitants avaient-ils pu évoluer ainsi. Peut-être y était-il pour quelque chose après tout? Grand nombre de ses conseillers avaient tenté d'aborder avec lui le sujet de son agressivité et de son narcissisme exacerbé... Après une semaine dans les prisons de Xalandra, ils avaient changé d'avis sans même qu'il n'eut à se remettre en question.
_Allons! Je vais vous parler des moeurs et habitudes des habitants de la ville, vous me suivez?
Il lâcha quelques pièce d'or sur la table, qu'il n'avait pas prit la peine de compter au préalable et se leva, en prit une dans la main et fit la moue: sur ces pièces, il trouvait qu'il n'était pas à son avantage, à vrai dire, lui-même avait du mal à se reconnaître dessus. Il reposa la pièce, enfila son long manteau et, d'un signe de tête, incita Amira à le suivre vers l'extérieur de la taverne


Code:
[color=#91763f]Ergsas Malastès[/color]


Contenu sponsorisé
   


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gharendär :: Arkendy'ar (Mythologia) ::  :: Centre-ville-